Réagissons!





Accueil

Des versets qui flanquent les chocottes !

Les versets du Coran ne sont pas sujets à interprétation :
«Nous t’avons révélé des versets parfaitement clairs.
Seuls les pervers n’y croient pas.» II, 99

Le Coran interdit à jamais la consommation de porc :
«Dieu vous a seulement interdit
la bête morte, le sang, la viande de porc. » II, 173

Le Coran recommande la loi du talion :
«La loi du talion vous est prescrite en cas de meurtre. » II, 178

Le Coran interdit à un musulman d’épouser une non-musulmane :
«N’épousez pas de femmes polythéistes avant qu’elles croient.
Une esclave croyante vaut mieux qu’une femme libre et polythéiste, même si celle-ci vous plaît . » II, 221

Les femmes en règles sont impures ! Obsession maladive de la pureté.
«C’est un mal.
Tenez-vous à l’écart des femmes durant leur menstruation ; ne les approchez pas tant qu’elles ne sont pas pures. » II, 222

Les femmes ne sont que des vagins ambulants :
«Vos femmes sont pour vous un champ de labour.
Allez à votre champ comme vous le voudrez,
Mais faites, auparavant, une bonne action à votre profit. » II, 223

Le Coran favorise la répudiation :
« La répudiation peut être prononcée deux fois ». II, 229
« Si un homme répudie sa femme . » II, 230
« Quand vous aurez répudié vos femmes. » II, 231

Un bon allaitement doit durer deux ans :
« Les mères qui veulent donner à leurs enfants un allaitement complet
les allaiteront deux années entières. » II, 233

Jésus n’est pas Fils de Dieu mais simplement fils de Marie :
« Son nom est : le Messie, Jésus, fils de Marie. » III, 45

Dieu enseignera à Jésus l’évangile… écrit par ses disciples plus de 40 ans après sa mort :
« Dieu lui enseignera le Livre (lequel ?), la Sagesse, la Torah et l’Evangile. » III, 48

Le Coran ne croit pas à la liberté mais à la prédestination des humains :
« Il n’appartient à personne de mourir si ce n’est avec la permission de Dieu
et d’après ce qui est irrévocablement fixé par écrit. » III, 145

Le Coran encourage la polygamie :
«Epousez comme il vous plaira,
deux, trois ou quatre femmes. » IV, 3

L’homme est supérieur à la femme :
« Les hommes ont autorité sur les femmes
en vertu de la préférence que Dieu leur a accordée sur elles
et à cause des dépenses qu’ils font pour assurer leur entretien. » IV, 34

Le Coran autorise à battre ses épouses :
«Admonestez celles dont vous craignez l’infidélité,
reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. » IV, 34

Après leur mort, les immortels pourront coucher avec des épouses vierges :
« Nous introduirons ceux qui croient et font le bien
dans des jardins où coulent des ruisseaux.
Ils y demeureront à tout jamais immortels ;
Ils y trouveront des épouses pures ;
Nous les introduirons sous d’épais ombrages. » IV, 57

C’est dans le Coran que se trouve la justification d’actes kamikazes :
« Nous accorderons une récompense sans limites
à celui qui combat dans le chemin de Dieu,
qu’il soit tué ou qu’il soit victorieux. » IV, 74

Les non-musulmans sont des suppôts de Satan :
«Combattez donc les suppôts de Satan . » IV, 76

Le Coran prouve lui-même qu’il ne vient pas de Dieu puisque renfermant de nombreuses contradictions :
« Ne méditent-ils pas sur le Coran ?
S’il venait d’un autre que Dieu,
Ils y trouveraient de nombreuses contradictions. » IV, 82

Le Coran nie la vérité historique de la crucifixion de Jésus-Christ :
« Mais ils ne l’ont pas tué,
ils ne l’ont pas crucifié,
cela leur est seulement apparu ainsi. » IV, 157

Le Coran rejette l’unicité de Dieu en trois personnes égales et distinctes :
« Dieu est unique.
Gloire à lui !
Comment aurait-il un fils ? » IV, 171
« Ceux qui disent :
Dieu est, en vérité, le Messie, fils de Marie
Sont impies . » V, 17

Le Coran ne recommande pas l’amitié avec juifs et chrétiens :
« Ô vous qui croyez !
Ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens. » V, 51

Jésus n’est pas Dieu :
« Le Messie, fils de Marie, n’est qu’un prophète.
Les prophètes sont passés avant lui. » V, 75

Le vin est diabolique :
« Le vin… une abomination et une œuvre du démon. » V, 90

Dieu n’est pas Amour comme chez les chrétiens mais vengeance :
« Dieu est puissant, il est le maître de la vengeance. » V, 95

Le hâlal tire son origine pernicieuse dans le Coran :
« Ne mangez pas ce sur quoi le nom de Dieu n’aura pas été invoqué, car ce serait une perversité. » VI, 121

Le Coran recommande de tuer les chrétiens :
« Après que les mois sacrés se seront écoulés, tuez les polythéistes partout où vous les trouverez. » IX, 5

Ce que le Coran dit des incroyants :
"Qu’ils meurent de rage (III 119), soient taillés en pièces (III 127), détruits (III 141) ; jetez l’effroi dans leur cœur (III 151), combattez les clients de Satan (IV 76), saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez (IV 89-91), leur salaire sera d’être tués ou crucifiés ou d’avoir une main et le pied opposé coupés. » (V 33).

La punition pour les amours illégitimes :
« Le débauché et la débauchée, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. » (XXIV 2-4)

Pour les voleurs :
«Tranchez les mains du voleur et de la voleuse. » V, 38

Le nombre de versets violents repérables dans le Coran est de 550 pour l’ensemble du livre, auxquels s’ajoutent une centaine d’autres versets moins outranciers, mais plutôt désobligeants pour ceux auxquels ils s’adressent. Ces quelque 650 versets plus ou moins violents conduisent au ratio global de 10 % des 6 235 versets du livre et de 1,8 en moyenne par page.

En outre, il est un radical qui revient 278 fois (rien que ça !) dans le Coran, c'est "chât" (châtiment, il a châtié, il châtie, il châtiera).

Le Dieu unique des musulmans n'a strictement rien à voir avec le Dieu unique des chrétiens.

Allah n'est que châtiment et vengeance alors que la Trinité est Amour.